vendredi 29 avril 2016

Du bon usage des pouvoirs

Les pouvoirs, tous les pouvoirs,
Comme celui d'haïr,
De chérir
D'aimer,
De conduire;
De gouverner;
De défendre,
De donner
D'aimer
Et bien d'autres,
Posent toujours la même question,
Celle du bon usage.

Mais l'usage, même à bon escient,
De celui qu'il faut contester et qu'on conteste,
Est l'usage du pouvoir du mal.
Alors que celui qui en fait usage
De l'extase y retire,
La douleur aux victimes qu'inflige son exercice
Reste la question de la quiétude,
Du bien et du juste que dans sa besace doit mettre
L'homme et la femme dont le bonheur bien certain reste
Et sera en tout temps la recherche.

Aimer les pouvoirs c'est bien mais avoir celui d'aimer
De bien gouverner,
De bien chérir
De bien conduire,
De bien défendre
Et de bien d'autres, aide vraiment
Mais seulement si, avoir l'art de ne pas user de celui
D'haïr,
De faire du mal
D’éconduire quand on peut accompagner
Et faire dans le bien contre le mal
Le juste contre l'injuste
Est celui qu’on doit rechercher en premier
Pour celui qui veut à  un bel avenir parvenir.


Daniel Tongning (29 avril 2016).